Article précédent Suivant

#PrimarkMeets : Joe Mills

Joe Mills s'est taillé une réputation de choix dans le monde de la coiffure masculine en raison de ses coupes créatives, de ses clients célèbres et de son affiliation avec les magazines GQ et Esquire. Joe a coupé les cheveux des plus grands noms d'Hollywood comme Jamie Dornan, Taron Egerton, Martin Freeman ou Ben Affleck. Et aujourd'hui, c'est chez Primark qu'il vient pratiquer son art. Oui, tu as bien entendu ! Primark a collaboré avec Joe Mills pour ouvrir son premier espace de coiffure masculine à l'extérieur de Londres, dans notre nouveau magasin de Birmingham. Nous avons rencontré Joe autour d'un café pour en savoir plus sur son nouveau projet, baptisé « MILLS », avant l'ouverture de celui-ci.

Image Primark Meets Joe Mills

Joe Mills #### Bienvenue dans notre plus grand Primark à ce jour ! #### Quel aspect de l'ouverture de ton premier salon MILLS à Birmingham t'emballe le plus, dans le cadre de ta collaboration avec Primark ? En fait, il y en a plusieurs. D'un point de vue créatif, le fait de travailler avec une grande marque comme Primark nous offre plus de flexibilité, à travers une nouvelle plateforme, pour repousser nos limites. Et d'un point de vue commercial, ça nous permet de toucher une nouvelle clientèle et de nous faire connaître d'une manière différente. #### As-tu des attaches particulières à Birmingham ? Birmingham est une ville que je connais très bien. J'ai passé pas mal de temps dans la région des Midlands. J'aime beaucoup cet endroit et ses habitants. Les gens sont vraiment sympas et chaleureux. Je me souviens encore de l'ouverture du centre commercial Bullring et de mes virées shopping là-bas. Je trouve que la transformation des pavillons en Primark est quelque chose de vraiment génial. #### Quel est ton café préféré à Birmingham ? Le Mills Coffee Bar de notre salon, bien sûr ! C'est un endroit sans prétention, où on peut acheter des boissons chaudes à emporter. On est le premier et le dernier point de contact à l'entrée de Moor Street. Il n'y aura ni table, ni chaise, on se concentrera uniquement sur la qualité du café. Pour y parvenir, on a choisi des gens très expérimentés et passionnés. On proposera un choix de huit ou neuf boissons au total. On aura du café évidemment mais aussi du thé fort bien sucré, des infusions, des cafés au lait, le tout en une seule taille, et différents types de lait. En fait, ce sera super simple. On veut avant tout faire les choses bien, sans chichi. #### Tu es très branché musique. As-tu un groupe préféré originaire de Birmingham ? Il y en a tellement, comment en choisir un seul ! Mais en y réfléchissant, je dirais que The Streets est sans doute le groupe qui a fait le plus bouger les choses là-haut. Je trouve qu'ils ont créé un son urbain très original qui n'était ni du hip hop, ni de la dance music. C'était inédit, ça venait de nulle part. Leur musique parlait à beaucoup de gens de différentes générations. En plus Mike Skinner a une très belle voix. Il y a aussi ce nouvel artiste de Birmingham, Sox. Ce type est un OVNI. Il est à la fois cinglé et talentueux. Sa musique est très brute, très percutante.

Image Primark Meets Joe Mills Image Primark Meets Joe Mills

Est-ce que tu vas inclure ces artistes dans ta playlist de Birmingham ? Oui, absolument ! Notre boutique dans Primark est en briques, et possède aussi des fenêtres. Du coup, on peut y passer de la musique sans problème. C'est une grande chance. On a actuellement 9 000 morceaux sur notre playlist. Ça va de Led Zeppelin aux Rolling Stones, en passant par The Streets bien sûr, et tout un tas d'autres artistes géniaux. C'est vraiment très varié. Cette sélection incarne bien l'ADN de notre marque, elle colle à notre personnalité, elle est aussi et surtout très fun ! #### Comment as-tu démarré ta carrière à Londres ? En fait, je viens de Margate, sur la côte Sud-Est. C'est là-bas que j'ai fait mes études et ma formation de coiffeur. Mais je savais que je voulais autre chose dans la vie, et que Margate ne me suffirait pas. Mes débuts sont assez loufoques quand j'y repense. J'avais lu une interview, dans le magazine The Face, d'un gars qui possédait un salon de coiffure appelé Fish. Il citait les lieux où il sortait à Londres et j'ai décidé de lui téléphoner au culot, en lui faisant croire qu'on s'était rencontrés en soirée dans l'un des endroits dont il parlait, et qu'il m'avait demandé de le contacter. C'est comme ça que j'ai réussi à entrer à Soho ! C'était en 1991. J'ai donc commencé à travailler chez Fish, puis les choses se sont enchaînées à partir de là. C'était vraiment un très bon tremplin. J'ai participé assez rapidement à des shooting photos, ça m'a permis de rencontrer de très bons photographes et de me faire peu à peu une réputation dans ce milieu jusqu'à ce que j'ouvre finalement mon premier salon, The Lounge, en 1998. Je n'avais encore que 20 ans et quelques à l'époque.#### Aujourd'hui, tu as plus de 30 ans de métier derrière toi, quels sont les secrets de ta réussite dans le monde de la coiffure ? Je pense qu'il faut avant tout bien comprendre son rôle. Qu'on travaille pour une célébrité ou dans un salon plein de clients, notre métier consiste à donner des conseils, et à couper les cheveux. Il faut aussi être passionné. L'intérêt pour la mode et les tendances de la coiffure est également très important. Même avec 30 ans de métier, je continue à passer du temps sur internet à regarder des images, à étudier des défilés et à faire des recherches. Je suis devenu incollable sur l'histoire des tendances capillaires ! Je conseille même des gens du cinéma qui font des films historiques. Je m'intéresse à tout ce qui a trait aux cheveux ! C'est quelque chose qui continue vraiment à me passionner. Je travaille aussi parfois avec d'autres marques pour prévoir et anticiper les prochaines tendances. C'est quelque chose de très sérieux qui ne s'invente pas. #### Quel est ton hobby préféré et pourquoi ? Après mon rôle de papa, et passer du temps avec mon fils, les voitures sont la grande passion de ma vie. Je m'intéresse surtout aux voitures anciennes. J'aime passer du temps à les bichonner, les réparer. Je possède une Hillman des années 50, que je répare et restaure depuis plusieurs années avec des potes. Dans l'idéal, j'aimerais posseder un énorme garage où je garderais toutes les voitures et les motos qui me font rêver. Qui sait, peut-être que ça arrivera bien un jour ?

Image Primark Meets Joe Mills Image Primark Meets Joe Mills

####Tu es réputé pour ton style à la fois net, classique et moderne, à quoi pourront s'attendre tes clients de Birmingham ? Mon travail commence toujours par une consultation pour bien comprendre ce que recherche le client et lui apporter satisfaction. On privilégie toujours la simplicité. On choisit ensemble une coupe classique et on la réalise à la perfection, en lui ajoutant une touche moderne. Nos clients de Birmingham recevront un service impeccable, à des prix très compétitifs parce qu'on veut vraiment servir tout le monde. Ils pourront emmener leurs enfants pour leur faire couper les cheveux, ou venir accompagnés avec des potes pour les conseiller ou attendre. Il y a une tendance actuelle qui veut que les salons de coiffure pour hommes soient des environnements exclusivement masculins, où les femmes ne sont pas autorisées. Je trouve ça très archaïque. Chez nous, tout le monde est le bienvenu. ####Quels sont tes 5 principaux conseils pour prendre soin de sa chevelure et de sa barbe ? 1. Utilisez le bon shampoing pour vos cheveux, ne prenez pas celui de votre moitié dans la salle de bain ! Achetez un shampoing qui correspond à vos cheveux. Si vous utilisez beaucoup de gel par exemple, il est important de vous laver les cheveux avec un shampoing qui pourra éliminer ça efficacement. 2. Faites-vous couper les cheveux par quelqu'un qui s'y connait. On ne peut pas changer de coupe de cheveux comme on change de chaussettes. Il faut donc que ce soit fait professionnellement. 3. Si vous allez chez un coiffeur différent, soyez préparé. Expliquez exactement ce que vous voulez, apportez des photos, et n'ayez pas peur de poser des questions. Un salon de coiffure ne doit jamais être intimidant. Ça doit être une expérience agréable, un endroit où on aime bien aller. 4. Utilisez un hydratant de bonne qualité, avec un indice de protection solaire de 20 au minimum. Prenez soin de votre peau et elle vous le rendra bien. 5. Si vous portez la barbe, pensez à l'entretenir correctement. Lavez-la avec du shampoing, nettoyez-la, et utilisez un baume pour la garder belle et saine. #### Quels seront les prochains looks phares de l'année 2019 en matière de cheveux et de barbe ? Ces dernières années, on a surtout privilégié le rasage sur les côtés de la tête avec la technique « fade », les raies, et les barbes longues et bien fournies. Forcément, les mecs qui ont passé du temps à faire pousser leur barbe ne vont pas la couper du jour au lendemain pour suivre la mode, mais les peaux rasées de près et les barbes de trois jours vont devenir de plus en plus tendance. C'est quelque chose qu'on devrait voir beaucoup plus souvent dans deux ans. ####Côté cheveux, les coupes seront très courtes, voire carrément rasée, avec un look militaire, ou à l'inverse très longues. La coupe bateau classique, où on raccourcit simplement l'arrière et les côtés est devenue ringarde. Aujourd'hui, on voit de plus en plus de gens avec des cheveux mi-longs qui ont de la texture, avec des coiffures qui tiennent compte des qualités naturelles du cheveux, au lieu de les surcharger de produits. ####Quel est le meilleur conseil que l'on t'ait donné en matière de soins capillaires ? Une coiffeuse m'a appris à me coiffer. Je devais avoir 15 ans, et à l'époque j'avais une coupe bol, avec des mèches. Mes cheveux étaient très longs et la coiffeuse qui me les coupait m'a montré comment les coiffer. Elle m'a carrément appris à utiliser une brosse avec un sèche-cheveux et comment appliquer un soin. Quand on est garçon, la coiffure, ce n'est pas quelque chose dont on parle, surtout à cet âge-là. Grâce à elle, j'ai appris à rectifier mes erreurs de débutant et ça m'a d'ailleurs encouragé à me lancer dans la coiffure.

Image Primark Meets Joe Mills

Nos questions éclair à Joe : Ordre ou anarchie ? Ordre Chaussures de ville ou baskets ? Baskets Jour ou nuit ? Jour Barbe ou moustache ? Moustache Chic ou casual ? Casual Ta couleur préférée ? Le bleu Es-tu du matin ou du soir ? Du matin Ton topping de pizza préféré ? Pepperoni Le dernier livre que tu as lu ? L'autobiographie de Rob Brydon, « Small Man In A Book » La dernière personne à qui tu as envoyé un texto ? Jody Taylor, l'une de mes directrices artistiques Ta bête noire ? Les mecs qui ne laissent pas leur place aux femmes enceintes dans le métro. Comportez-vous en gentlemen, les gars ! Quelle est ta devise personnelle ? « Traite les autres comme tu voudrais être traité » et « bon, ben, tant pis alors ! » Ton emoji préféré ? Le smiley 😁

Article précédent Suivant
Jayne-Bibby-Auteure
Jayne Bibby
Rédactrice mode
09/04/2019