Les indemnités à long terme de Primark se terminent

31 mars 2015

  • 95 % des ouvriers et des bénéficiaires ont reçu la totalité de leurs indemnités

  • Il ne reste à finir d’indemniser que les bénéficiaires récemment identifiés et les personnes extrêmement vulnérables

  • Le soutien actuellement apporté va se poursuivre

Primark a annoncé aujourd'hui qu'elle avait versé plus de 95 % d'indemnités à long terme aux 668 ouvriers (ou leurs ayants droit) de son fournisseur, New Wave Bottoms, qui occupait le deuxième étage de l'immeuble de huit étages, qui ont trouvé la mort ou ont été blessés lors de l'effondrement de l'immeuble du Rana Plaza au Bangladesh, le 24 avril 2013.

Le montant total des indemnités s'élève maintenant à 14 millions de dollars et comprend 11 millions de dollars d'indemnités à long terme versées dans leur intégralité, en liquide, directement par Primark. Les paiements sont parvenus aux victimes par le biais de BRAC Bank et de bKash.

Les paiements ont commencé il y a 12 mois et ont été effectués sur une période de 12 mois. Il reste encore un petit nombre de personnes à indemniser parce que les individus nécessitent un niveau élevé de soutien et/ou les victimes et/ou leurs ayants droit ne se sont manifestés que très récemment. Primark verse les indemnités avec beaucoup d'attention. Les victimes (ou leurs ayants droit) restant à indemniser totalement reçoivent un soutien de la part de la société en attendant que le processus de paiement formel se termine.

Primark travaille avec des partenaires locaux au Bangladesh pour s'assurer que sa stratégie d'indemnisation est rigoureuse. La société a entretenu des relations étroites avec l'Organisation internationale du Travail (ILO) pendant tout le processus. Cette stratégie d'indemnisation porte sur des évaluations médicales et de la vulnérabilité. Les indemnités ont été versées en fonction de l'impact des blessures et du niveau d'invalidité résultant de l'effondrement de l'immeuble et, dans le cas des ayant-droit des ouvriers décédés et disparus, en fonction des estimations actuarielles des revenus perdus. Primark a aussi cherché à résoudre les questions complexes portant sur la vulnérabilité de ceux qui reçoivent les indemnités et leur capacité à contrôler et à gérer de grosses sommes d'argent.

Un porte-parole de Primark a déclaré :

« Ce processus a demandé un certain temps parce que la société voulait absolument que sa stratégie d'indemnisation soit aussi juste, rigoureuse et durable que possible. Près de 95 % des indemnités ont été versées. La société soutient les victimes, ou leurs ayant-droit, dans le petit nombre de cas restant à indemniser totalement. La société tient à remercier ses partenaires pour leur aide et leur soutien. »

Avec un montant total d'aide s'élevant à 14 millions de dollars, le solde de 3 millions de dollars comprend une aide aux ouvriers dans la chaîne d'approvisionnement de ses concurrents. Primark a déjà distribué près de 2 millions de dollars à ces ouvriers, ou à leurs familles, sous forme d'aide et en argent liquide. La société a, de plus, versé 1 million de dollars au Rana Plaza Donors Trust Fund présidé par l'ILO, à distribuer aux ouvriers de la chaîne d'approvisionnement de ses concurrents.

Primark a signé l'Accord sur la Sécurité incendie et bâtiments au Bangladesh, qui effectue l'inspection d'immeubles abritant des ateliers. Primark a également effectué l'inspection des immeubles abritant les ateliers de confection au Bangladesh auprès desquels elle s'approvisionne en vêtements.

Primark continuera à surveiller le bien-être des victimes qui ont été blessées ou ont perdu des revenus à long terme, en association avec les partenaires locaux qui ont conseillé la société sur sa stratégie en matière d'indemnisation.

Pour de plus amples informations, prière de s’adresser à :

Citigate Dewe Rogerson +44 20 7638 9571

Chris Barrie

Shabnam Bashir

Georgia Colkin

Notes à l'intention des rédacteurs

Primark est la première enseigne, à sa connaissance, à avoir reconnu qu'elle avait un fournisseur dans l’immeuble du Rana Plaza, et à promettre qu'elle assumerait ses responsabilités. Le fournisseur de Primark était à l’un des huit étages d'un immense immeuble abritant un atelier parmi un grand nombre d'autres. Primark était l'une des 28 enseignes reconnues comme s'approvisionnant en vêtements fabriqués dans l'immeuble.

La société s'est rapidement engagée à verser des indemnités à long terme aux ouvriers de l'atelier de son fournisseur.

Une aide alimentaire immédiate :

La société a fourni une aide alimentaire toutes les semaines pendant un mois à près de 1 300 familles à partir de la semaine qui a suivi l'effondrement de l'immeuble, par le biais de l’une de ses ONG locales partenaires.

Une assistance financière à court terme :

La société a ensuite fourni une assistance financière à court terme à tous les ouvriers (ou leurs familles) victimes de l'effondrement de l'immeuble du Rana Plaza, pour atténuer leurs difficultés. Cette aide a été versée à près de 3 600 ouvriers (ou leurs familles), la plupart fabriquant les vêtements des concurrents de Primark. L'aide était équivalente à neuf mois de salaire, payés en trois versements. Aucune autre enseigne n'a coordonné des paiements similaires, à la connaissance de la société.

Pour verser ces indemnités, la société a dû enregistrer les coordonnées de tous les ouvriers - dont la plupart travaillaient pour les fournisseurs d'autres enseignes. Cette opération a représenté un exercice logistique énorme. Selon la société, elle détiendrait le plus grand nombre de coordonnées enregistrées des ouvriers suite à ces recherches.

Une indemnisation à long terme :

La société a chargé des experts venus de l'extérieur de mettre sur pied une stratégie détaillée d'indemnisation, impliquant des évaluations médicales et de la vulnérabilité. La société a cherché à être transparente sur ses opérations et sa méthodologie. Toutes les informations ont été partagées avec le Comité de Coordination présidé par l'ILO qui supervise le Rana Plaza Arrangement, et Primark continue à fournir des informations sur les outils qui ont été utilisés pour les évaluations médicales et de la vulnérabilité.

Primark a versé ses indemnités à long terme, à des fins de reconnaissance, à titre d'indemnisation sous les auspices du Comité de Coordination du Rana Plaza Arrangement. Selon les termes d'un accord avec le Comité de Coordination, Primark a effectué tous les ajustements à la hausse nécessaires pour ses indemnités à long terme dans certains cas individuels afin de répondre aux exigences du programme coordonné basé sur la Convention n° 121 s'inscrivant dans le processus de réclamations coordonné du Rana Plaza. De même, tous les excédents versés par Primark dans certains cas individuels au-delà des exigences de la Convention n° 121 ont été considérés comme représentant une aide financière supplémentaire aux ouvriers de New Wave Bottoms et non comme une indemnisation.

Des évaluations de la vulnérabilité ont été réalisées pour identifier les groupes vulnérables tels que les veuves, les ouvriers gravement blessés ou rendus invalides. Les évaluations ont permis à Primark d'identifier les personnes qui avaient besoin d'un soutien supplémentaire, afin de leur offrir une aide appropriée, et pour que les personnes concernées puissent garder une certaine autonomie et à accéder librement au versement de leurs indemnités.

Pour les évaluations médicales et de la vulnérabilité, Primark a été épaulée par les organisations et personnes suivantes : le Dhaka University Institute of Vulnerability Studies and Disaster Management (l'Institut universitaire de Dacca d'études sur la vulnérabilité et sur la gestion des désastres), le Dhaka University Medical College (le Collège médical de l'Université de Dacca), les médecins du Complejo Hospitalario Universitario Juan Canalejo (La Coruna, Espagne), la Bangladesh National Womens Lawyers Association, et Naripokkho, l'ONG partenaire de Primark pour la mise en œuvre. Primark tient à remercier toutes ces institutions pour leur soutien sur une longue période de temps.

Selon la toute dernière estimation de Primark, 1 142 personnes auront reçu une indemnisation d'ici la fin du processus, ces dernières étant des victimes ou leurs ayant-droit.

Les sauveteurs :

Primark a également reconnu le soutien dont avaient besoin les sauveteurs bénévoles, un grand nombre d'entre eux ayant risqué leur vie pour soutenir les opérations de secours lors de la catastrophe du Rana Plaza.

Par le biais de l’une de ses ONG locales partenaires, Primark a soutenu un projet de « rétablissement et d'acquisition de compétences » pour 100 sauveteurs. Ces sauveteurs comprennent des étudiants, des propriétaires d'entreprises locales, des ouvriers de l'industrie de la confection travaillant dans des ateliers textiles voisines, ainsi que des proches des ouvriers du Rana Plaza.

Primark a également apporté un soutien médical et une indemnisation à long terme]aux sauveteurs grièvement blessés car elle a identifié un besoin d'assistance.

Les inspections des immeubles

Primark est un signataire de l'Accord de Sécurité incendie et bâtiments au Bangladesh, contrat signé par plus de 190 enseignes et détaillants de l'industrie du vêtement, syndicats internationaux et locaux et ONG. L'Accord effectue des inspections des immeubles abritant les ateliers de confection et travaille à l'amélioration des conditions de travail dans l'industrie de la confection au Bangladesh. Primark a également effectué des inspections d'immeubles au Bangladesh pour évaluer l'intégrité structurelle des ateliers l'approvisionnant en vêtements.

Pour de plus amples informations, prière de consulter www.primark-bangladesh.com

  • Vous avez atteint le nombre maximum de  favoris autorisé. Veuillez vous connecter pour en ajouter davantage

Super !

Un premier article a été ajouté à vos Favoris.
Vous pouvez consulter ces derniers en cliquant ici.

L'heure de la mise à jour a sonné

Primark.com prend désormais en charge les navigateurs les plus récents tels que Chrome, Firefox et Safari. Assurez-vous d'avoir téléchargé leurs dernières versions pour tirer le meilleur de Primark.com